Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2016 5 16 /09 /septembre /2016 13:22
L'atelier de méditation du Dragon

Geneviève nous explique l'atelier qu'elle propose tous les mardi de 10h à 11h30(sauf vacances scolaires) à la salle des hourtiquets. Ce, dans le cadre de votre abonnement aux activités du Dragon du Lac.

 

"La méditation que je pratique et que j’appelle méditation sophrologique, combine les exercices de relaxation dynamique, l’assise de la méditation zen, adaptée, et la concentration de l’attention sur un objet de méditation. 

 

J’entends par assise une posture favorisant la verticalité du corps, assis ou debout, sans le contraindre dans une attitude d’immobilité rigide. Il s’agit d’une verticalité souple et détendue.

J’entends par objet le choix d’un thème, par exemple méditer comme la graine. 

 

La méditation sophrologique est une méthode qui consiste à :

 

S’enraciner dans l’instant présent. 

Focaliser son attention sur ses sensations corporelles. Les accueillir sans réserve ni jugement. Observer leurs mouvements à l’intérieur de son corps. Sélectionner ce qui est ressources dans l’instant et en savourer la vivance. 

 

Être présent à la vie en soi. 

Prendre conscience de l’énergie qui nous anime en la stimulant par des exercices corporels dynamiques. Observer ses manifestations et ses mouvements à l’intérieur de son corps. Tout accueillir sans réserve. Faire le choix de sélectionner ce qui est porteur pour soi dans l’instant. Amplifier le timide, désactiver le robuste, équilibrer.

 

Unir l’intérieur et l’extérieur.

S’installer dans son assise du moment :

 

Poser son attention sur sa verticalité.

Que nous soyons debout, assis sur une chaise, sur un petit banc ou un zafu, toute l’attention se porte sur la verticalité de sa colonne. Le bassin ouvert, Installer ses vertèbres depuis le coccyx jusqu’aux cervicales, en gardant les courbures naturelles de la colonne. Cette verticalité force le menton à rentrer un peu, la nuque à s’étirer, les épaules à descendre et a s’ouvrir. Le diaphragme libéré peut ainsi remplir sa fonction sans contrainte, respirer !

C’est l’étape de la verticalisation

 

Faire silence par la concentration de l’attention 

Faire taire la pensée discursive, cette petite ritournelle de notre mental qui, en permanence, fait des commentaires, émet des avis, crée des suppositions, invente des comparaisons, évalue le bien et le mal, saute du coq à l’âne, comme les singes jacassant bondissant de branche en branche !

C’est l’étape de la focalisation de l’attention.

 

Être dans la bienveillance vis a vis de soi.

Accepter d’accueillir tout ce qui se présente à sa conscience. Les sensations corporelles, les émotions et sentiments associés, les images, les mots, qu’ils soient  considérés comme valorisants ou dévalorisants. 

Devenir capable de se dire : « cela fait partie de moi, je l’accepte » sans trouble ni regrets.

C’est l’étape de l’acceptation.

 

Dépasser l’expérience.

C’est ce moment particulier où vivre l’instant, c’est être là comme tout ce qui est autour de soi. Depuis le brin d’herbe, le rayon de soleil, les immeubles, les êtres humains, l’océan, les étoiles, l’infini… Microcosme et macrocosme unis dans sa terre intérieure, pour ne faire qu’un, semblable à soi, sans rien attendre.

C’est l’étape de la transcendance.

 

Observer. 

Accueillir. 

Être juste le creuset où intérieur et extérieur fusionnent. 

Laisser se faire la transformation.

 

Conscientiser la globalité de son expérience. 

Garder la trace, la vivance, comme une nouvelle richesse, dans un mandala, une boite à ressources, un carnet de méditation …"

Geneviève Lassort

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : LE DRAGON DU LAC
  • LE DRAGON DU LAC
  • : ART MARTIAL INTERNE CHINOIS : TAIJI QUAN STYLE YANG ET CHEN, QI GONG ENERGETIQUE DE SANTE
  • Contact

Recherche